Comment créer la bonne palette de couleurs
La palette de couleurs au cœur de l’identité visuelle

La couleur est partout. Qu’elle soit douce, foncée, terne, pastel ou agressive, son choix est loin d’être anodin.

Définir sa palette de couleurs est une étape cruciale dans la création de son identité visuelle. Il faut trouver le bon équilibre entre ses préférences personnelles, ce qui est le plus adapté à son domaine d’activité et ce qui garantit le plus d’harmonie visuelle.
Comment définir votre palette de couleurs idéale en prenant en compte tous ces éléments ? C’est ce qu’on va voir ensemble !

La symbolique des couleurs

Avant de faire son choix, intéressons-nous à la symbolique des couleurs. Chaque couleur a un sens et peut symboliser un univers, un sentiment, une ambiance, une manière d’être etc. S’intéresser donc à ce que veulent dire les couleurs nous guide énormément dans le travail de création.

Voici ce que symbolisent les principales couleurs :

Bleu : quand on pense au bleu, on pense automatiquement à la mer et au ciel. Cette couleur symbolise la fraîcheur, la tranquillité, la communication et l’apaisement.

Vert : fait référence à la nature. Le vert symbolise l’équilibre, la neutralité, l’indépendance, la concentration.

Rouge : couleur chaude et vive par excellence. Elle symbolise la passion, la chaleur, l’amour, le triomphe mais peu aussi signifier des émotions négatives comme la colère.

Jaune : couleur du soleil et de la fête. Le jaune symbolise la chaleur, la puissance, le pouvoir et l’amitié.

Orange : fait penser directement au fruit tonifiant et piquant. Elle symbolise la joie, la créativité, la bonne humeur et le dynamisme.

Marron : couleur douce qui fait penser au chocolat. Elle symbolise la nature, la neutralité, la protection et le réconfort.

Violet : couleur secondaire aimée par les personnes spirituelles. Elle symbolise le rêve, la paix et la méditation.

Rose : couleur qu’on associe à la femme. Elle symbolise la féminité, la tendresse et le romantisme.

Noir : la couleur la plus sombre par excellence. Le noir symbolise la sobriété, l’élégance et le mystère.

Blanc : la couleur qui se marie parfaitement avec toutes les autres. Elle symbolise la pureté, l’innocence et la perfection.

La bonne palette de couleurs - Rim Lariani

Le secteur d’activité versus nos préférences personnelles

Un des paramètres qui entre en jeu dans la définition de sa palette de couleurs, c’est le domaine d’activité qui doit être identifiable à travers nos couleurs. Ces dernières doivent aussi parler à notre audience cible pour que cette dernière s’identifie à notre univers et s’intéresse à ce qu’on propose comme service ou produit.

Pour certains domaines d’activité, identifier les couleurs les plus pertinentes est chose facile. Ça l’est moins pour d’autres (quand on est prestataires de services par exemple). Dans ce cas, on se penche plus vers les préférences de notre cible. A titre d’exemple, si l’on est dans la rédaction web à destination de femmes entrepreneures, il serait plus judicieux d’opter pour une palette féminine.

Si la cible est généraliste ou que nos préférences colorimétriques ne sont pas compatibles à « ce que veut le marché », on est libre de choisir les couleurs qui nous plaisent à condition de respecter l’équilibre des couleurs.

D’ailleurs, la question des préférences revient régulièrement lors d’échanges avec des clients pour qui je crée des identités visuelles. Ils se sentent moins libres dans la création de leurs univers graphique parce qu’en suivant les règles graphiques, ils s’éloignent de ce qu’ils aiment vraiment. Tout devient question d’équilibre entre ce qui nous parle et ce qui parle à notre cible.

Composition d’une palette de couleurs

Une palette de couleurs se compose généralement de 5 couleurs qu’on va utiliser dans tous les supports de communication. Elle peut être composée de :

  • deux couleurs foncées, deux couleurs moyennes et une couleur claire

ou

  • une couleur foncée, deux couleurs moyennes et deux couleurs claires.

A ce niveau, on a déjà une idée de quelques couleurs qui vont composer la palette définitive. Voici quelques pistes pour finaliser le processus et avoir une palette équilibrée.

Les nuances

Il s’agit d’utiliser la même couleur avec des tons différents. Il est recommandé d’utiliser des nuances très éloignées dans le cercle chromatique. Cela permet de bien les différencier.

La palette de couleurs idéale

Les couleurs complémentaires

Les couleurs complémentaires sont des couleurs opposées dans le cercle chromatique. Leur utilisation permet d’obtenir un bon contraste.

Les couleurs complémentaires

Les analogues

Les couleurs analogues sont des couleurs qui se suivent dans le cercle chromatique. Elles permettent d’avoir une palette harmonieuse et facile à utiliser.

Les analogues

Les triadiques

Les couleurs triadiques sont formées à travers un triangle équilatéral dans le cercle chromatique. Elles garantissent une bonne variété colorimétrique. Il est recommandé d’utiliser une couleur principale et un peu moins les autres pour que ce ne soit pas surchargé en couleurs.

Les triadiques

La bonne utilisation d’une palette de couleurs

Après avoir défini les cinq couleurs de votre palette, il reste à savoir bien les utiliser. Il est recommandé de choisir deux couleurs principales qui vont être utilisées pour les titres ou autres éléments dominants dans vos supports de communication. On utilise les couleurs restantes par parcimonie pour les fonds ou les petits éléments graphiques (les pictogrammes par exemple).

Vous aimez cet article ?

N’hésitez pas à l’épingler sur Pinterest !

Comment créer la bonne palette de couleurs

Poster un Commentaire

Rim Lariani - Consultante en communication digitale
Rim Lariani, consultante en communication digitale basée à Paris. Je vous aide à créer une marque forte grâce à une identité digitale unique.