Création de contenu : comment tenir sur la durée ? - Rim Lariani
La difficulté du contenu régulier
Produire du contenu est l’une des clés pour assurer un lien avec son audience, garantir une visibilité continue et ainsi pouvoir vendre ses services. La difficulté, c’est qu’il faut être régulier et tenir sur la durée. Ce sujet revient sans cesse lors d’échanges avec mes clients ou des amis entrepreneurs qui considèrent la création de contenus comme une tâche très chronophage bien qu’ils soient conscients de son importance.
J’étais moi-même face à ce grand blocage. J’avais toutes les compétences nécessaires pour produire du contenu mais je ne passais pas à l’action car j’étais certaine car j’allais m’essouffler avec le temps. Avec un énorme travail de réflexion au préalable qui m’a certes pris du temps et la mise en place d’un processus fluide, j’arrive aujourd’hui à produire du contenu facilement, sans pression, ni l’impression que ça me prend beaucoup de temps.
Je partage donc avec vous les clés pour avoir une bonne stratégie de contenu qui rime avant “long terme”.

Lister ses objectifs

Toute stratégie repose sur des objectifs qui, dans la plupart du temps, sont des objectifs de notoriété et de visibilité. Les étapes qui vont suivre dépendent fortement de ces objectifs qu’met en place au début et de la difficulté du chemin qu’on doit emprunter pour les atteindre.
Vous connaissez peut-être la méthode SMART qui permet de fixer ses objectifs : S pour spécifique, M pour mesurable, A pour atteignable, R pour réaliste et T pour temporel.
C’est parmi les points que j’ai vraiment bien travaillé notamment en me faisant coacher pour mieux avancer dans mon activité.
Par exemple : “Je veux augmenter mon chiffre d’affaires” devient “En 2020, je veux doubler mon chiffre d’affaires par apport à 2019” ou encore “Je veux avoir de nouveaux clients” devient “Je veux avoir un nouveau client régulier chaque mois”.

Vous aimez cet article ?
Epinglez-le sur Pinterest !

Création de contenu : comment tenir sur la durée ? - Rim Lariani

Définir une ligne éditoriale

Vous avez certainement entendu parler de la ligne éditoriale. Il s’agit de la base à mettre en place dès le début de tout travail de production de contenu qui va permettre de savoir de quoi on va parler, à quelle fréquence, sous quelle forme et ainsi de savoir où l’on va. La ligne éditoriale nous aide à être focus par la suite et à ne pas s’éparpiller.
Pour la mettre en place, il faut penser avant tout à ce dont on on va parler (le quoi). On réfléchit à des catégories qui nous permettent de classer notre contenu par type d’idées. Ça peut être des catégories liées à notre activité/thématique et des catégories annexes qui élargissent notre champ de production mais qui restent quand même assez proches de notre sujet principal.
Je prends l’exemple de mon blog où j’ai décidé de parler de création parce que ça fait partie de mon cœur de métier mais aussi d’entreprenariat ou encore de développement personnel. Ce sont des thématiques annexes mais assez liées à mon univers.
Ma recommandation, c’est de ne pas dépasser quatre catégories pour ne pas s’éparpiller et d’employer des intitulés simples pour chaque catégorie en les associant à des mots-clés forts.
Quand cette liste de catégories est définie, on énumère les idées de contenus qu’on veut traiter et on les associe aux catégories prédéfinies. Si en faisant ce travail, on se rend compte qu’il y a des catégories où le nombre d’idées est réduit par rapport à d’autres, cela prouve qu’avec le temps, on va s’essouffler et manquer d’inspiration. Ce choix de catégorie n’est peut-être pas pertinent.

Mettre en place un planning éditorial

Mettre en place un planning de publications, dit aussi planning éditorial, suit le calendrier de la semaine. On y définit les jours et les horaires suivants lesquels on publie son contenu.
Afin de remplir son calendrier, il faut identifier les plateformes où le contenu va être publié (réseau social, blog, podcast, chaîne YouTube etc.) et ce choix de plateforme est directement lié à notre cible. On se questionne où se trouve notre cible pour pouvoir lui proposer son contenu, là où elle est, à l’heure où elle est supposée être connectée dessus.
Les algorithmes des réseaux sociaux mais aussi plusieurs best practice en terme de fréquence de publications sont à prendre en compte dans cette étape pour garantir une visibilité optimale.

Analyser et corriger sa stratégie

Au bout de quelques semaines de contenu, vous avez déjà une bonne base de travail qui a été faite. Cela vous permet d’avoir les premières statistiques et de pouvoir passer à l’analyse. Cette dernière donne une idée sur ce qui a marché dans la stratégie de contenu ou pas. On peut, à ce stade, rectifier le tir et continuer à produire les mêmes exemples qui ont bien marché. Les statistiques, notamment celles de Google Analytics donnent des informations poussées sur l’audience de son site internet, sa provenance et ses habitudes en terme de consommation de contenu (horaires, supports etc.). Pensez à faire ce reporting mensuellement (au moins) !

Prioriser le contenu sans négliger la forme

À cette étape, on sait déjà de quoi on va parler, quand et à quelle fréquence. L’idée est de passer à la rédaction, au tournage si notre contenu est sous forme de vidéo, à l’enregistrement du son si notre contenu est sous forme de podcast. Quand on débute, on a tendance à complexifier les choses, à vouloir que ce soit parfait, ce qui fait perdre beaucoup de temps et peut nous décourager.
Je recommande de miser sur la simplicité, de prioriser le sujet sans pour autant négliger le visuel. Avoir une identité visuelle bien définie par exemple est la base de toute communication mais si la création graphique, n’est pas votre dada déléguez et concentrez-vous sur l’essentiel : le sujet.

Réactivité et disponibilité

Ce qui est défini dans son calendrier éditorial peut à tout moment changer en fonction de plusieurs paramètres. Ça peut être le cas quand l’actualité et chargée et mérite que vous rebondissiez dessus en produisant un contenu qui peut y être lié sans s’éloigner de votre thématique. La situation actuelle de la crise sanitaire est le meilleur exemple pour illustrer cela peu importe le secteur d’activité. Il devient impossible de ne pas réagir à l’actu et de produire un contenu dans ce sens. C’est ce que j’ai moi-même fait en parlant de mon activité face à la crise. Ce n’est pas forcément un contenu pour répéter ce qui est dit dans les médias mais plus un contenu qui parle de vous et de votre sujet face à cette actualité peu commune.
Par ailleurs, rédiger des postes sur les réseaux sociaux en étant régulier, c’est bien mais il faut aussi se montrer disponible et réagir aux commentaires. C’est de cette manière qu’on installe de la proximité avec son audience, on consolide le lien et on la pousse à nous suivre sur la durée.

Astuce bonus : la dictée magique

J’en ai parlé sur mon compte Instagram il y a quelques temps. Suite à une blessure au poignet, j’étais incapable la semaine dernière de taper sur mon clavier. Ma production de contenus était donc à l’arrêt. C’est là que j’ai découvert la magique fonction de la dictée du smartphone. C’est, d’ailleurs, avec cette fonction que j’ai écris cet article d’une traite en 30 minutes. Les idées s’enchainaient et je ne me souciais ni des fautes d’orthographe ni de la longueur de ce que j’écrivais. Il fallait relire derrière et corriger quelques coquilles mais cela fait gagner un temps inestimable.
Récapitulatif d’une stratégie qui ne s’essouffle pas
  • Construire des bases solides (ligne et calendrier éditorial) pour savoir où l’on va sans perdre du temps
  • Miser sur la simplicité
  • Prioriser le sujet (notre savoir-faire) et déléguer nos points faibles
  • S’appuyer sur les résultats pour se corriger et mieux avancer
  • Interagir avec son audience et faire preuve de réactivité

Vous êtes bloqué dans votre stratégie de contenus ?

Création de contenu : comment tenir sur la durée ? - Rim Lariani

Commentaires

  • Annelyse
    29 mai 2020

    Merci pour cet article très interessant. C’est vrai que c’est dur d’avoir du contenu constant et il est vraiment primordial d’être organisée… Je travaille sur mon blog avec ma mère et je sais que c’est assez difficile pour nous de communiquer et d’être constante dans la publications de nos articles…

    En tout cas merci pour tes conseils ! C’est vraiment utile d’avoir des articles comme ça pour nous aider avec notre blog 🙂

  • Merci pour ton article très très intéressant, il faut absolument que je mette en place certains points que tu décrits dans l’article. Merci à toi !

  • Girls Nantes
    1 juin 2020

    Très intéressant, il faut vraiment s’astreindre à une vraie organisation !
    Merci pour ce contenu très inspirant 🙂

  • Belle Demain
    5 juin 2020

    Hello Rim,
    Merci beaucoup pour cet article qui remet les pendules à l’heure et nous rappelle l’importance d’une organisation efficace (et sans pression) pour un contenu régulier ! 😊

  • L’organisation est primordiale ! J’essaie d’avoir toujours un ou deux articles d’avance sur le blog, pour ne pas être dans le rush total ! Alors je m’organise et j’avoue qu’il m’arrive d’écrire parfois avec la dictée car parfois, l’inspiration me vient en voiture au volant alors je parle toute seule dans ma voiture en dictant …

  • Laurane
    10 juin 2020

    Coucou,
    Merci pour tes conseils !!
    Je vais d’ailleurs t’en prendre un ou deux car la création de contenu n’est pas toujours si facile pour moi !!
    Mais le principal c’est que j’aime ça 🙂

Poster un Commentaire

Rim Lariani - Consultante en communication digitale
Rim Lariani, consultante en communication digitale basée à Paris. Je vous aide à créer une marque forte grâce à une identité digitale unique.